Histoire de l’Amérique Noire, des plantations à la culture rap

L’histoire de l’Amérique commence dans la violence. Celle de l’Amérique noire dans un long cri. Des premiers Africains déportés aux natifs afro-américains, elle est une lutte constante pour la survie, qui les amène à s’organiser en communauté. Au centre de celle-ci, trois institutions deviennent les piliers de l’émancipation des Noirs : l’église, l’école et la presse. Ces outils, même s’ils se révèlent à double tranchant, sont leur secours. Cette douleur d’être soi, dans ce contexte et malgré tout, les Afro-Américains la subliment à travers l’art le plus incisif qui soit : la musique. Elle demeure le média le plus efficace pour témoigner des sursauts de cette histoire capricieuse. Car ces plaintes, ces exhortations, ces avancées sont l’Histoire, celle de l’Amérique noire.

Ce récit est une épopée, et chaque note de cette musique est la preuve la plus absolue que les Noirs n’ont jamais renoncé. C’est ce que cet ouvrage se propose humblement de décrypter.

Tout public